Rechercher

Comment débusquer les faux voyants













Le monde de la voyance est malheureusement gangréné par des charlatans, des faux gourous, mais également des personnages illuminés, croyant avoir été frappés par la grâce divine. Je vous livre ici quelques points de repère afin de savoir si vous avez à faire à un vrai voyant ou non.


1 Les questions

C’est bien connu, si un voyant vous pose trop de questions, c’est qu’il patauge. Mais j’ajoute une nuance à cela, le problème n’est pas tant de poser des questions, mais plutôt de savoir à quel moment il vous interroge. Trop de questions, en début de consultation est mauvais signe. En revanche, si vous avez d’ores et déjà progressé dans la consultation et que le voyant vous questionne, il n’y a rien de mal à cela. Durant une séance de voyance, le médium ou tarologue reçoit des informations qu’il ne comprend pas toujours. Il essaye donc d’assembler une forme de puzzle, et à deux, on comprend mieux.


2 Les prédictions « bateau »

Si le voyant commence la séance en vous disant : « Je vois beaucoup de doutes et de questions ». Là, ça sent pas bon ! Bien-sûr que vous vous posez des milliards de questions, c’est pour ça que vous le consultez ! Ou encore s’il vous dit : « Ho, je vois une fenêtre dans votre cuisine… » Ben vi, à moins d’habiter dans une grotte au Pakistan ou une cave en Corée du Nord, il y a 80% de chance que vous ayez une fenêtre dans votre cuisine ! Demandez-vous toujours si ce que vous dit le voyant est impersonnel et valable pour le tout un chacun.


3 Les récitations

Une vraie séance de voyance n’est jamais fluide ! En effet, lorsque le « vrai » voyant réalise une consultation, il reçoit les informations de manière saccadée, ou lit les cartes au fur et à mesure. Il arrive donc qu’il s’arrête, qu’il fasse des pauses, et qu’il écoute les messages qu’on lui transmet. Il faut donc se méfier des discours trop fluides, comme s’il récitait des phrases apprises par cœur, et répétées à tout le monde.


4 La psychanalyse

Encore un point bien connu, mais qui mérite néanmoins, quelques nuances. Evidemment, si la consultation ressemble d’emblée à un rendez-vous chez le psy, c’est mauvais signe. Une vraie consultation de voyance doit contenir essentiellement des prédictions pures et dures. Cependant, il arrive que le consultant soit totalement perdu, qu’il traverse une période difficile, et dans ce cas, il demande conseil. A ce moment seulement, le voyant peut l’orienter dans ses choix de vie, ou lui montrer d’autres alternatives.


6 Que des bonnes nouvelles

« Vous allez vous marier, être heureux, avoir une promotion, acheter un palace et même gagner au loto ! » Halte-là, la vie n’est pas un conte de fées ! Les prédictions sont le reflet de l’existence, et le monde des bisounours n’existe pas. Annoncer que des bonnes nouvelles, et en particulier, ce que le consultant veut entendre porte un nom : la complaisance. Un seul mot, fuyez !


7 Les prédictions temporelles trop précises

Le voyant capable de vous prédire que vous allez rencontrer l’âme-sœur, le 12 janvier à 13h02 est un extra-terrestre. S’il vous plait, donnez-moi ses coordonnées. N’importe quel voyant digne de ce nom vous le dira, le temps est un élément malléable à souhait. Il est cependant possible de dater les prédictions de manière large, en précisant des saisons ou des mois. Dernière nuance, dans certains cas, le voyant pourra vous dire si l’évènement en question est rapide, imminent, ou bien fortement retardé.


8 La magie noire

Si le voyant essaye de vous faire peur en vous disant que vous êtes victime d’envoûtement, de magie noire, et comme par hasard, il peut vous désenvouter, au prix d’ami de 4600€, ici encore fuyez., ou prenez au moins un deuxième avis avant de vous délester d'une telle somme.


Plus de détails ici, en vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=b5qUbbh9O6g


Bien à vous,

Sofia.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout