Rechercher

La désacralisation de la voyance



Fut un temps où les voyants vivaient reclus, seuls et isolés de tous, d'abord parce qu'ils ne supportaient pas le brouhaha et les sollicitations incessantes des humains, et plus tard, après le dogme de la religion monothéiste, par crainte d'être brûlés vifs ( vives surtout).


Ils étaient respectés pour la plupart et craignaient la fureur des dieux.

Les consultants se contentaient alors de prédictions métaphoriques, délivrées au compte goutte et au bon vouloir de "les dieux ne t'autorisent pas à en savoir davantage".

Un peu comme le devin de Kattegat qui se met dans une colère noire si on lui pose trop de questions, et qui parle d'aigle qui s'envole ou de serpent dans la tête. Sans compter qu'il fallait lui lécher la main en guise de paiement. Débrouillez-vous avec ça, merci , au revoir.


Aujourd'hui, c'est la voyance 2.0.

Les voyants font des consultations en live sur les réseaux sociaux. Ils ont des micros, des casques et des perches à selfie. Ils s'expriment simplement et sont aimables ( pour la plupart).

Les plateformes de voyance font des campagnes publicitaires, tarifs promotionnels, abonnements, avantages clients et visio-conférences.

Chers consultants, on peut dire que vous avez de la chance finalement, nous sommes bien loin du devin de Kattegat.


Les voyants sont avant tout des êtes humains à l'ère de l'hyper-mondialisation et du télé-travail, ils évoluent et s'adaptent.

Biensûr les charlatans et les faux gourous existent et persistent, mais tous les voyants 2.0 ne sont pas bons à jeter à la corbeille pour autant, puis l'humanité n'a pas attendu l'an 2000 pour voir des personnes malhonnêtes.


Aujourd'hui nous ne nous cachons plus et nous arborrons nos capacités avec conviction et dans la lumière.

Certains y trouvent même leur compte, car je vous l'assure, travailler dans un bureau, entouré de dizaines de personnes aux émotions les plus exacerbées les unes que les autres, peu vite devenir un enfer pour un voyant.


Pour ma part, j'ai carrément fermé boutique et cabinet pour travailler à distance, depuis maintenant 5 ans. Et bien non seulement mon âme s'y retrouve, mais aussi mes consultations.

Car tenue à distance des émotions et ressentis, mon travail est plus efficace, plus objectif et plus clair. Les consultations sont moins longues, et moins fatiguantes, nous avons le temps de nous recharger, de nous revigorer.


Toutefois, et on ne le voit pas de l'autre côté de l'écran, la pratique en elle-même reste sacrée, pour ma part en tout cas ( et pour beaucoup d'autres voyants).

Ne vous laissez point aveugler par la vitrine digitale et capitaliste, il y a une vraie personne de l'autre côté. Un véritable voyant qui utilise ses cartes, son pendule, ses pierres, ses pentacles, ses talismans, ses prières, ses bougies....la liste est longue!


L'un des plus vieux métiers du monde se trouverait-il alors optimisé et amélioré par la technologie et la modernisation?

Bien à vous,

Sofia.


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout